Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
RC MODEL STORY

Découvrez ou redécouvrez des modèles radio-commandés plus ou moins anciens.

Le TAMIYA MF01X

Le MF01X est le premier Mchassis TAMIYA en 4 roues motrices. Il garde l’esprit modulable arrivé avec le M03.

L’empattement est réglable par le biais d’entretoises que l’on place au milieu du châssis et avec des arbres de transmission de différentes longueurs.

On peut ainsi avoir 3 tailles de châssis :  petit, moyen et long.

En outre, la garde au sol est aussi réglable grâce aux porte fusées à 2 positions.

Ainsi on peut avoir un châssis bas pour jouer sur le bitume ou une version un peu plus haute plus typée rallye.

Le modèle présenté est la version beetle rallye. Il s’agit de la carrosserie de la classique coccinelle apparue dans les années 90 sur la base du M02L. Mais elle a été « coursifiée » par l’adjonction d’une déco et de couleurs rappelant les vraies cox rallye des 70’s et de 2 gros spots sur le fin pare choc avant. Ceux-ci proviennent de la rampe de phares du monster beetle. Le châssis est en version longue et haute.

Niveau mécanique, on retrouve du classique de la dernière génération. 2 différentiels à pignons identiques au DT02 mais avec des sorties métalliques plus petites et plus classiques pour les cardans à boules goupillées.

Le moteur standard mabuchi 540 cède sa place à un 540 torque tuned et le variateur électronique est le TBLE02 qui accepte les moteurs brushed et brushless de la marque.

Les jantes sont celles de la fiat 600 berlina corsa mais avec des pneus rallye blocks pour MChassis.

Sur mon châssis, j’ai aussi monté des roulements à billes et remplacé les simples ressorts de suspension par des amortisseurs hydrauliques de chez yeah racing.

Au roulage, c’est un petit châssis très sympa. Il est assez stable grâce aux 4 roues motrices et l’empattement long lui procure plus de stabilité. Par contre, le premier choc frontal ou arrière c’est adieu les beaux parechocs US…  

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article